Formes d’externalisation : que faut-il opter en 2022 ?
Rechercher un article

Externaliser : oui, mais où ?

En tant que dirigeant d’entreprise, vous souhaitez constamment développer vos activités. Cependant, vous ne pouvez pas tout faire en même temps. Ce qui est également le cas de vos salariés. En effet, ces derniers ont chacun leur propre fonction. Il est donc difficile de demander à votre comptable de gérer en même temps les appels téléphoniques de votre entreprise. D’une part, ce n’est pas ce qu’il sait faire, et d’autre part, il n’a pas été embauché pour cela.

Face à cette situation, vous avez une option : recourir à l’externalisation. Toutefois, sachez qu’il existe plusieurs formes d’externalisation. Mais, concrètement, qu’est-ce que cela implique ? Pour faire simple, ce processus désigne l’action de transférer tout ou une partie des services de votre entreprise à une société tierce. Par ailleurs, il s’est développé tout un jargon autour de ce mot : infogérance, sous-traitance, BPO,  facility management.

Cependant, cet article est plutôt axé sur les différentes formes d’externalisation. Chaque notion dépend notamment du lieu où vous allez externaliser vos activités.

Formes d’externalisation : l’onshoring

Parmi les formes d’externalisation, on peut parler d’onshoring. Ce terme correspond à une externalisation de services à l’intérieur des frontières nationales. Autrement dit, le prestataire se situe à proximité. Le plus grand avantage de ce procédé est la rapidité des échanges. En cas de souci, le prestataire peut même venir directement dans vos locaux.

Au début, lorsque l’outsourcing est apparu, les sociétés ont misé sur cette pratique. Seulement, avec le développement des offres sur le marché, le prix des prestations onshore ne correspond plus aux attentes des donneurs d’ordre. Or, si vous décidez d’embaucher du personnel, cela revient au même. En effet, dans les deux cas, vous devez faire beaucoup d’investissement.

Formes d’externalisation : le nearshoring

Le neashoring est l’une des formes d’externalisation qui connaît actuellement un grand succès. Par définition, ce processus consiste à délocaliser une activité dans un pays proche. L’entreprise d’externalisation se situe donc dans un pays voisin. Si votre société est basée en France, les destinations de nearshoring sont les pays du Maghreb tels que la Tunisie ou le Maroc.

Tout comme l’onshoring, la communication est facile. De plus, en cas d’urgence, de réunion ou pour visiter les locaux du prestataire, vous pouvez effectuer un déplacement rapide. C’est donc une solution pratique de par sa proximité. Toutefois, l’inconvénient reste au niveau du coût. En effet, il faudra penser à préparer une plus grande enveloppe budgétaire. Pour avoir un meilleur rapport qualité/prix, il faut mettre l’accent sur l’offshoring.

L’externalisation offshore ou outsourcing offshore

L’externalisation offshore est la dernière option que vous pouvez choisir parmi les différentes formes d’externalisation. Face à la flambée des prix en onshore et nearshore, les entreprises se sont intéressées à cette pratique. Il s’agit de confier les activités opérationnelles dans les pays éloignés. En effet, cela permet de limiter énormément les coûts.

Par exemple, externaliser son service client à Madagascar coûte moins cher qu’au Maroc. Dans ce contexte, la distance géographique n’a pas de réelle importance. Cependant, sa condition de réussite repose sur différents critères. Le pays de délocalisation doit posséder une connexion internet solide, une main d’œuvre parlant couramment la langue de communication et un faible décalage horaire.

D’une manière générale, l’outsourcing offshore est la meilleure solution à prendre si vous décidez d’externaliser. Sur le marché d’externalisation offshore, les pays francophones privilégient plutôt les destinations comme Madagascar ou encore l’île Maurice.

Partager cette publication

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on skype
Skype

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.