Constituer une société à Madagascar : à propos de la fiscalité
Rechercher un article

Constituer une société à Madagascar : les régimes d’imposition

Avant de constituer une société à Madagascar, il faut au préalable se renseigner sur diverses formalités administratives, les aspects juridiques ou encore le fonctionnement de la fiscalité des entreprises. En effet, la fiscalité des entreprises est différente selon le lieu d’implantation de la société. Toutefois, on notera que les mesures fiscales à Madagascar sont beaucoup moins contraignantes que dans l’Hexagone. C’est d’ailleurs, cette attractivité fiscale qui incite les entreprises françaises à la délocalisation à Madagascar.

Cependant, pour un investisseur étranger, créer une société à Madagascar est un vrai parcours du combattant. De plus, la fiscalité n’est pas toujours une partie de plaisir. Pourtant, pour que votre projet puisse aboutir, vous êtes dans l’obligation de vous soumettre à un régime fiscal. Il est également important de souligner que la fiscalité de votre entreprise dépend de vos revenus, de votre activité et des différents actes enregistrés auprès de l’administration territoriale.

De ce fait, Activ Solutions vous propose dans cet article de découvrir les essentiels à retenir sur la fiscalité des entreprises à Madagascar.

Constituer une société à Madagascar : les différents types d’impôts à Madagascar

Tout d’abord, il est à noter que la fiscalité est obligatoire pour les personnes physiques et morales. A Madagascar, une société est soumise à quatre types d’impôts dont :

L’impôt sur le revenu (IR)

L’impôt sur le revenu (IR) concerne les sociétés dont le chiffre d’affaires annuel est supérieur ou égal à 20 millions d’Ariary. Dans cette catégorie, le taux d’imposition est de 20% pour les professions libérales, minières, agricoles et les sociétés œuvrant dans le tourisme et l’hôtellerie. Tandis que ce taux est de 10% pour les entreprises non-résidentes.

L’impôt synthétique (IS)

L’impôt synthétique est applicable aux personnes physiques, morales et aux entreprises individuelles qui réalisent un chiffre d’affaires annuel de moins de 20 millions d’Ariary. C’est la principale déclaration fiscale annuelle obligatoire pour tout revenu généré sur la grande île. En ce qui concerne le taux d’imposition, il est de 5%.

calcul impôt-constituer une société à Madagascar-activsolutions

Les impôts sur les revenus salariaux et assimilés (IRSA)

Les impôts sur les revenus salariaux et assimilés (IRSA) concernent les revenus perçus par les employés de tous les secteurs : privé, fonctionnaire, personnel de l’ambassade, consulat, personnel des organisations internationales. Cette année, le taux de l’IRSA varie entre 5% à 20% selon le revenu du salarié. Toutefois, si le revenu est en dessous de 350.000 Ar, aucune taxe n’est imposée.

La Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA)

La Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA) à Madagascar est une taxe sur les chiffres d’affaires sur les opérations effectuées à Madagascar par les entreprises. Il s’agit d’un impôt qui alimente directement le budget général de l’Etat. Généralement, le taux de la TVA s’élève à 20% pour les entreprises qui réalisent un chiffre d’affaires inférieur à 400 millions d’Ariary.

Constituer une société à Madagascar : plus d’informations

Aujourd’hui, on retrouve de plus en plus de centres d’appels implantés à Madagascar. La raison est que le régime fiscal appliqué à ces entreprises est très attrayant. En effet, ces entreprises spécialisées en externalisation de services font partie des entreprises franches à Madagascar. Par conséquent, elles bénéficient des avantages fiscaux y afférant. Parmi ces avantages, on peut citer :

  • Une exonération d’impôts sur le revenu sur les deux premières années
  • Après les deux années de création, les impôts sont reconduits à 10%
  • Une entreprise offshore est soumise au paiement de la TVA au taux de 20%
  • L’établissement obtient une résidence fiscale lorsqu’il procède à une domiciliation d’entreprise à Madagascar
  • Le coût d’enregistrement de l’entreprise est gratuit

 

En plus de ces avantages, il faut également souligner quelques points. En effet, Madagascar est un pays qui attire de nombreux investisseurs étrangers pour de multiples raisons :

  • Une main d’œuvre abordable et compétente
  • Les avantages que procurent les conventions de non-double imposition établies avec quatre pays : l’île Maurice, la France, le Maroc et le Canada
  • Une avancée technologique qui favorise l’implantation des entreprises d’externalisation
  • Une ouverture économique

 

En outre, la fiscalité des entreprises à Madagascar constitue un avantage économique pour les investisseurs étrangers. Actuellement, ce sont les entreprises françaises qui sont très présentes sur l’île. Cela est dû au fait que Madagascar est une destination idéale pour rentabiliser rapidement un investissement. De ce fait, pourquoi ne pas investir à Madagascar?

Partager cette publication

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on skype
Skype