Création de société : quelle forme juridique choisir ?
Rechercher un article

Comment mettre en place votre projet de création de société à Madagascar ?

Actuellement, la création de société d’externalisation de services à Madagascar est un marché très florissant. En effet, de nombreux entrepreneurs étrangers se lancent dans l’entrepreneuriat à Madagascar, car cette île est une terre d’opportunités pour un investissement rentable à long terme. Toutefois, dès lors que l’entrepreneur veut créer une société, il lui faut passer par plusieurs étapes. Outre la domiciliation du siège social, il est également primordial de choisir la forme de votre entreprise.

Le choix du statut juridique dépend de votre situation, vos besoins et du type d’activité que vous souhaitez développer. De ce statut dépendent les règles fiscales, le régime social, les obligations comptables appliquées à votre entreprise. Par contre, si vous souhaitez travailler en indépendant, vos choix sont plus réduits.

De ce fait, quelles sont alors les possibilités qui s’offrent à un auto-entrepreneur ? Découvrez dans cet article les éléments de réponse à cette question.

Création de société : quel statut juridique choisir ?

Le nombre d’entrepreneurs qui choisissent d’investir dans le domaine de l’externalisation de services à Madagascar ne cesse de s’augmenter chaque année. Étant un pays francophone, la grande île attire beaucoup plus les entrepreneurs français et francophones. Ces derniers se lancent dans leur propre activité et travaillent en indépendant. Par ailleurs, pour formaliser leurs activités, plusieurs possibilités s’offrent à eux.

Tout d’abord, ils peuvent exercer en nom propre. Dans ce cas, ils optent pour une entreprise individuelle (EI). Par la suite, un autre statut juridique adapté à ce type d’entrepreneur est la Société à Responsabilité Limitée Unipersonnelle (SARLU). Enfin, la dernière option est de démarrer en portage salarial. Cette dernière n’est pas une forme juridique, mais une autre façon d’exercer une activité entrepreneuriale.

création de société-activsolutions

Les caractéristiques d’une EI

Il est à noter que les formes de société à Madagascar sont presque identiques à celles en Europe. Si vous optez pour le statut d’entreprise individuelle (EI), vous devez retenir ces quelques lignes. Tout d’abord, votre entreprise sera affiliée à un régime social d’un travailleur indépendant. Ensuite, une entreprise individuelle est assujettie à l’impôt sur le revenu. Pour la constitution d’une société à Madagascar, les formalités sont simples à faire.

En effet, une entreprise individuelle requiert très peu de documents administratifs. L’INSTAT et les centres fiscaux délivrent les documents concernant la formalisation de votre société. De plus, les frais y afférents sont peu coûteux. Enfin, il faut savoir que l’entreprise et le chef d’entreprise ne forment qu’une seule et même personne. Par conséquent, votre patrimoine personnel se confond avec votre patrimoine professionnel.

Les caractéristiques d’une SARLU

Tout d’abord, cette forme juridique est destinée à un projet que vous souhaitez monter seul. Comme son nom l’indique, une SARLU est à la fois une société à responsabilité limitée et une société unipersonnelle. En tant que société unipersonnelle, elle ne comporte qu’un seul associé. De plus, il faut que cette société soit dirigée par un gérant. Dans ce cas, l’associé unique peut avoir le statut de gérant. Toutefois, cela n’est pas obligatoire.

Par ailleurs, le statut de société à responsabilité limitée signifie que votre patrimoine personnel est protégé. Contrairement à une entreprise individuelle, vous pouvez choisir le régime d’imposition à la constitution de votre société à Madagascar. Par conséquent, les frais administratifs varient selon ce choix. La création d’une SARLU implique d’accomplir une série de formalités. Enfin, l’EDBM (Economic Development Board of Madagascar) délivre les documents de formalisation.

Création d’une société : le portage salarial

Bien que le portage salarial ne soit pas un statut juridique, il faut tout de même que vous sachiez qu’il est possible d’opter pour cette alternative. En effet, si votre activité est axée vers l’externalisation de services administratifs à Madagascar, vous pouvez exercer en indépendant sans passer par la création d’entreprise. C’est dans cette logique que le portage salarial se présente. En effet, lorsque vous décrochez des missions, vous pouvez par la suite faire appel à une société de portage salarial.

Dans ce cas, vous serez ce qu’on appelle un « salarié porté ». Cette forme d’activité vous permet de garder le statut de freelance et de profiter des avantages du salariat. Le fonctionnement de cette relation triangulaire est que votre client paie les prestations à la société de portage salarial qui par la suite vous offre une rémunération et un bulletin de paie. Cette pratique peut se faire légalement à Madagascar. Il ne vous reste plus qu’à choisir la société de portage salarial qui vous convient.

En outre, vous disposez de plusieurs alternatives pour monter votre projet en toute légalité. Dans tous les cas, nous vous conseillons au préalable de vous faire accompagner par un professionnel pour établir les diverses formalités et obtenir des conseils plus experts. Pour cela, Activ Solutions Madagascar est à votre disposition pour toute action et information.

Partager cette publication

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on skype
Skype