Externalisation et sous-traitance : 3 conseils pratiques
Rechercher un article

Externalisation et sous-traitance : comment en tirer satisfaction ?

Dans le monde professionnel, vous avez certainement déjà entendu parler des termes « externalisation et sous-traitance ». Ce sont des processus permettant à une entreprise de confier la gestion partielle ou totale d’une activité à un prestataire externe. Auparavant, l’activité s’effectuait en interne. Cependant, par manque de temps, de ressources ou de compétences, les entreprises ont décidé de faire appel à un professionnel. Cette définition laisse penser que toutes les entreprises ne peuvent plus se passer de ces stratégies.

Pourtant, bon nombre de dirigeants ne trouvent pas satisfaction en ayant recours à l’externalisation ou à la sous-traitance. Pourquoi ? Plusieurs facteurs en sont la cause. Cela peut être la qualité de la prestation, le manque de contrôle sur les opérations, le non-respect des consignes émises. Bref, la réussite du projet d’externalisation et sous-traitance dépend grandement du prestataire choisi.

De ce fait, si vous souhaitez bénéficier des avantages des services offshore et tirer satisfaction de l’externalisation, voici quelques conseils que vous pouvez appliquer.

Le suivi et le contrôle du service externalisé

Tout d’abord, avant de recourir à l’externalisation et sous-traitance, vous devez bien comprendre leur signification. En effet, l’externalisation de services ou outsourcing en anglais, consiste à déléguer une tâche ou une fonction à une entreprise tierce. Actuellement, les entreprises occidentales privilégient l’externalisation offshore, notamment dans les destinations exotiques comme l’île Maurice ou Madagascar. Cependant, peu importe la distance, vous devez garder plein contrôle sur les opérations du prestataire.

En effet, bien que l’activité soit transférée en externe, elle reste sous votre responsabilité. Beaucoup d’entreprises ont commis l’erreur de laisser le prestataire gérer l’activité en toute indépendance. D’où leur insatisfaction. De ce fait, même si vous avez une entière confiance en votre prestataire, vous ne devez en aucun cas lui donner carte blanche. Il faut également organiser des réunions pour échanger avec le prestataire. Grâce à internet, vous pouvez faire un suivi des activités via les outils de visioconférence.

externalisation et sous-traitance-activsolutions

Externalisation et sous-traitance : la qualité de la prestation

Dès qu’on évoque les termes externalisation et sous-traitance, on pense immédiatement à une stratégie économique. En effet, il est vrai que ces processus apportent beaucoup d’avantage financier et de réduction de dépenses. C’est surtout le cas si vous choisissez d’externaliser dans une destination offshore comme Madagascar. Cependant, certains prestataires vont « casser les prix » pour attirer les donneurs d’ordre. La productivité va augmenter au détriment de la qualité. Par conséquent, cela renvoie une image négative du secteur de l’externalisation offshore.

L’entreprise va même perdre de l’argent au lieu d’en économiser. Face à ce risque, certains dirigeants sont réticents à l’idée d’externaliser. Toutefois, il faut savoir que toutes les stratégies présentent des limites. C’est pourquoi, si vous optez pour l’externalisation de services, il faut miser avant tout sur la qualité de la prestation. Pour ce faire, vous devez vérifier le savoir-faire du prestataire ainsi que les moyens techniques et humains qu’il va utiliser. Là encore, si vous avez des doutes, vous pouvez choisir une autre option : la délocalisation de services.

La délocalisation : une autre alternative

Toujours dans l’optique de garder le contrôle de vos activités, vous pouvez également choisir d’avoir votre propre équipe. Celle-ci gérera à distance le service externalisé. Dans ce cas, on ne parlera pas d’externalisation et sous-traitance, mais plutôt de délocalisation. Généralement, cela se passe lorsqu’une entreprise souhaite transférer la gestion de son centre d’appels à l’étranger. Par exemple, vous avez du mal à gérer vos flux d’appels dans votre service client. Par conséquent, vous avez décidé d’externaliser votre service client à Madagascar.

Malheureusement, vous n’avez pas trouvé un prestataire qui correspond à vos attentes. La solution est donc d’opter pour une délocalisation à Madagascar ou la création d’une société. Ainsi, vous avez votre propre centre d’appels dans ce pays. Pour réaliser votre projet, vous pouvez faire appel à une société spécialisée dans ce domaine comme Activ Solutions. Ainsi, vous avez des bureaux professionnels tout équipés et des employés recrutés sur-mesure pour vous. Et ce, sans avoir besoin d’une enveloppe budgétaire conséquente. De plus, vous pouvez gérer les opérations comme bon vous semble sans les tracas administratifs.

En appliquant ces trois conseils, vous n’aurez plus de réserve concernant l’externalisation, notamment l’externalisation offshore. Ainsi, vous pouvez pleinement apprécier les bénéfices de ces processus. Par ailleurs, si externaliser ne vous convient pas, vous pouvez penser à délocaliser.

Évaluer ce post

Partager cette publication

Facebook
Twitter
LinkedIn
Skype

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.