Offshoring à Madagascar : quels effets cela peut-il créer ?
Rechercher un article

Offshoring à Madagascar : les conséquences possibles

L’offshoring à Madagascar est devenu une priorité pour les entreprises françaises. A titre de rappel, l’offshoring est un mot anglais qui signifie délocalisation. Ce processus est apparu dans le cadre de la mondialisation économique depuis la seconde partie du XXème siècle. Auparavant, ce phénomène touchait uniquement la production de biens. Actuellement, les services sont également « délocalisables ». Par ailleurs, la délocalisation consiste à transférer la totalité d’une activité dans un pays où la main d’œuvre est peu coûteuse et abondante.

Aujourd’hui, face à une forte concurrence sur le marché, les entreprises veulent proposer le meilleur rapport qualité/prix. Pour ce faire, elles vont rechercher des compétences à l’étranger. A Madagascar, la main-d’œuvre est trois fois moins chère qu’en Europe. Or, on peut y trouver des collaborateurs hautement qualifiés. C’est pourquoi, la délocalisation à Madagascar intéresse de nombreuses entreprises françaises.

Si la recherche de compétences est l’une des causes de la délocalisation d’entreprise, quelles sont les conséquences y afférents ? Faisons le point sur ce sujet.

Délocalisation en entreprise : piqûre de rappel

Lorsqu’on parle de délocalisation en entreprise, on a souvent tendance à le confondre à l’externalisation. Bien que ces deux notions soient différentes, elles peuvent être utilisées dans un même contexte. D’un côté, l’offshoring consiste à profiter d’un coût de production très bas. C’est pourquoi Madagascar est une destination privilégiée des entreprises. D’un autre côté, l’outsourcing, également appelé externalisation de services, est une technique de gestion de travail.

Cette technique vise à confier une partie ou la totalité d’une activité à un prestataire externe. Aujourd’hui, l’externalisation de services à l’étranger est un phénomène très répandu. On parle donc d’externalisation offshore. C’est une combinaison de l’outsourcing et de l’offshoring. Son fonctionnement est simple. Une entreprise fait appel à un prestataire à l’étranger pour gérer à sa place une activité chronophage ou complexe. Le but est d’investir dans un projet rentable.

mooffshoring à Madagascar-activsolutionsnnaie-impôt-

Offshoring à Madagascar : pour les entreprises délocalisées

Une entreprise qui décide d’opter pour une délocalisation à Madagascar doit effectuer un transfert de siège social vers ce pays. En effet, l’entrepreneur va désormais domicilier son entreprise à Madagascar. De plus, elle va opérer depuis cette île. Par conséquent, si l’entreprise a déjà monté une structure dans son pays de résidence, elle va devoir licencier certains employés. Délocaliser une société implique donc de fermer ses portes et d’ouvrir une nouvelle structure dans un pays étranger.

Dans ce contexte, il s’agit de créer une société à Madagascar. Puis, grâce à une délocalisation, l’entreprise paye moins de charges sociales et bénéficie d’une fiscalité plus avantageuse. En France, par exemple, la fiscalité est une vraie problématique pour les entrepreneurs. En effet, ces derniers veulent exercer leurs activités dans leur pays d’origine. Pourtant, la pression fiscale les oblige à délocaliser leurs activités. Ainsi, les bénéfices réalisés sont imposés selon une réglementation plus souple.

Offshoring à Madagascar : pour le pays d’accueil

Concernant la délocalisation de services, les conséquences sont plus positives du côté du pays d’accueil. En effet, les activités génèrent de l’emploi pour les jeunes malgaches. Dans un pays où le taux de chômage est très élevé, c’est une véritable bouffée d’air frais pour l’économie locale. De plus, les jeunes connaissent l’enjeu de l’offshoring à Madagascar. C’est pourquoi, ils suivent des formations en ligne ou dans les centres spécialisés pour maîtriser les métiers les plus recherchés dans ce domaine.

Actuellement, ce sont les activités de call center qui s’implantent en masse dans la grande île. En effet, les profils des malgaches sont en adéquation totale avec les missions spécifiques comme la gestion de la relation client, la télévente, la prise de rendez-vous, la fidélisation client ou encore la gestion du SAV. Enfin, la délocalisation d’entreprise à Madagascar encourage le gouvernement à faciliter les processus administratifs pour les investisseurs. En effet, l’investissement venant de l’extérieur participe à l’amélioration de la croissance économique du pays.

En somme, l’offshoring à Madagascar peut avoir des conséquences négatives et positives. Cette stratégie a pris une grande ampleur, car les entreprises veulent rester compétitives afin de se développer dans un marché de plus en plus concurrentiel.

5/5 - (1 vote)

Partager cette publication

Facebook
Twitter
LinkedIn
Skype

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.