Investir dans le secteur d’externalisation à Madagascar
Rechercher un article

Investir à Madagascar : le secteur d’externalisation

Madagascar est la plus grande île de l’Océan Indien. Elle fait également partie de l’association des îles vanille avec l’île Maurice, les Seychelles, Comores, La Réunion et Mayotte. Cette association a pour objectif de promouvoir le tourisme dans les îles de l’Océan Indien. Mais, en plus d’être une destination touristique de rêve, ce pays insulaire est également doté d’une forte potentialité pour les entrepreneurs qui souhaitent créer une société à Madagascar.

Bien qu’il soit un pays en développement, il existe différents secteurs très prometteurs. C’est le cas notamment du secteur d’externalisation à Madagascar. A l’ère technologique, c’est un domaine qui est très en vogue actuellement partout dans le monde. Toutefois, pour des raisons économiques, les entreprises occidentales optent pour des stratégies de délocalisation d’activité ou alors d’externalisation de services dans les pays tels que Madagascar.

Que faut-il donc savoir sur les secteurs d’activités à Madagascar ? Est-ce une bonne idée d’investir dans le secteur tertiaire ? Pourquoi faut-il s’intéresser à l’externalisation de services à Madagascar ? Mise au point.

Les différents secteurs d’activités à Madagascar

Le secteur primaire

Force est de constater que la majorité de la population malgache opère dans le secteur primaire. En effet, ¾ de la population sont des agriculteurs. Selon la FAO ou l’organisation pour l’alimentation et l’agriculture, ce secteur représente en moyenne 35% de la richesse de l’île. Le secteur agricole est donc une composante essentielle de l’économie malgache.

Le secteur secondaire

En ce qui concerne le secteur secondaire à Madagascar, il emploie environ 9% de la population active malgache. Ce sont notamment l’industrie textile, l’agro-industrie et l’exploitation minière qui dominent dans ce secteur. Ces industries sont pour la plupart localisées dans la capitale Antananarivo et dans les grands centres urbains.

Le secteur tertiaire

Selon l’EDBM (Economic Development Board of Madagascar), la création d’entreprise à Madagascar s’est largement développée ces dernières années malgré les crises économiques successives. En effet, 83,13% des sociétés créées œuvrent dans le secteur tertiaire. Ces chiffres s’expliquent par le fait que ce secteur permet de faire un retour sur investissement rapide.

Investir dans le secteur tertiaire à Madagascar

Le secteur tertiaire contribue largement à la croissance du PIB à Madagascar. Même s’ il n’emploie que 27% de la population active malgache, c’est un secteur très prisé des entrepreneurs qu’ils soient malgaches ou étrangers. Le tourisme a été un secteur qui rapporte le plus dans l’économie du pays. Avec ses 5.000 km de plages, ses parcs nationaux dotés d’espèces endémiques, Madagascar est une destination d’aventure et de tourisme exceptionnelle. Malheureusement, ce secteur a été le plus touché par la crise sanitaire de 2019.

Cependant, un secteur n’a pas cessé de croître depuis plusieurs années. Il s’agit du secteur des TICs (Technologie d’Information et de Communication). En effet, l’administration malgache a établi des stratégies efficaces pour promouvoir l’investissement étranger sur l’île. Ce sont notamment des réformes fiscales et juridiques et des procédures administratives simplifiées. Raison pour laquelle, actuellement, Madagascar fait partie des meilleurs pays francophones pour une externalisation offshore réussie.

Externalisation de services à Madagascar : un secteur très prometteur

Le secteur d’externalisation à Madagascar est un secteur en plein développement. En effet, grâce à l’existence d’une infrastructure moderne, du faible décalage horaire et d’une vitesse de connexion internet, investir dans le secteur des TICs est une réelle opportunité d’affaires fructueuse. C’est pourquoi, de nombreux investisseurs étrangers notamment français se ruent vers ce marché. De plus, le coût de production est largement faible comparé à d’autres pays. Cela explique également la délocalisation des entreprises à Madagascar.

Chaque année, de nombreuses entreprises investissent dans les services BPO (Business Outsourcing Process). Madagascar est devenue une destination incontournable pour monter un call center. Les centres d’appels se concentrent principalement dans la capitale Antananarivo, car il est plus facile de trouver une main d’œuvre active francophone. Créer ce type de société à Madagascar permet de bénéficier d’une exonération d’impôts sur le revenu pendant les deux premières années d’exercice. Cette activité permet aux entreprises d’externaliser leur service client à Madagascar.

En somme, le secteur de l’externalisation à Madagascar a de beaux jours devant lui. Investir dans ce secteur permet de développer l’économie locale et de croître  rapidement le chiffre d’affaires de votre entreprise. Si vous souhaitez savoir plus d’informations sur la constitution de société à Madagascar, l’équipe d’Activ Solutions est à votre service.

Partager cette publication

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on skype
Skype