Stratégie de délocalisation : les activités concernées
Rechercher un article

Comprendre la stratégie de délocalisation

Dans un marché hyper concurrentiel, de nombreuses entreprises recourent à une stratégie de délocalisation. Il s’agit de transférer la production de bien ou de service d’un pays vers un autre pays étranger. Les destinations de délocalisation concernent en majorité les pays émergents comme Madagascar. En effet, pour pouvoir maximiser les profits, il faut choisir un pays où le coût d’exploitation et la main d’œuvre sont inférieurs à ceux du pays d’origine.

Le principal objectif d’une stratégie de délocalisation est d’augmenter les marges tout en diminuant les dépenses. A travers cette stratégie, les entreprises ont trouvé une solution pour pallier le manque de productivité et de compétitivité. Par ailleurs, les services délocalisés concernent différentes activités. Toutefois, le choix de l’activité à délocaliser dépend des besoins de l’entreprise.

De ce fait, quelles sont les activités concernées par la délocalisation ? Découvrez-les dans cet article.

Retour sur ce qu’est une stratégie de délocalisation

La stratégie de délocalisation est avant tout une stratégie marketing utilisée par les entreprises. II s’agit de déplacer une unité de production vers un pays où les ressources disponibles sont moins chères que dans le pays de résidence de l’entreprise. En plus d’un avantage économique, cette stratégie a pour objectif de transférer une activité pour bénéficier d’un environnement juridique plus souple en matière de législation du travail.

En effet, la réglementation du travail dans les pays offshores comme Madagascar est beaucoup plus favorable. Certains métiers exigent par exemple de travailler pendant un horaire plus flexible. Outre l’aspect juridique, la stratégie de délocalisation a également pour objectif de bénéficier d’une fiscalité avantageuse. Cet aspect n’est pas à négliger lorsqu’on cherche à multiplier les bénéfices.

La délocalisation du service client

En France, le service client fait partie des activités les plus délocalisées. Les entreprises collaborent avec des opérateurs téléphoniques basés à l’étranger pour gérer leur service client. En effet, la gestion de la relation client ne nécessite aucun contact physique. La communication peut se faire à distance grâce aux outils numériques. C’est pourquoi, on retrouve de nombreux centres d’appel spécialisés en gestion de relation client à Madagascar.

Un service client délocalisé à Madagascar est le meilleur moyen de réaliser des profits. En effet, la main d’œuvre est très abordable, car le salaire est dix fois moins cher qu’en France. De plus, les entreprises optent pour une délocalisation du service client pour éviter de recruter à chaque instant de nouveaux collaborateurs. En fixant un contrat avec le prestataire, l’entreprise garantit la pérennité de ses activités.

La délocalisation administrative

Tout d’abord, la plupart des entreprises délocalisent des activités à faible valeur ajoutée. De plus, ces activités n’apportent aucune valeur ajoutée sur le chiffre d’affaires d’une entreprise. Raison pour laquelle elles font l’objet de délocalisation. La gestion administrative fait partie de ces activités. En effet, l’offshoring permet d’optimiser les services administratifs. En ayant recours à des professionnels du métier, votre entreprise gagne du temps.

Outre le gain de temps, vous pouvez également réduire considérablement vos dépenses. Tout comme la délocalisation de service client, les services administratifs délocalisés permettent également de se libérer des charges liées au recrutement. Par ailleurs, il faut mettre en place une équipe qualité qui s’assurera que les services effectués correspondent aux objectifs cités dans le cahier des charges.

Bien évidemment, il existe d’autres activités qui peuvent faire l’objet d’une délocalisation. Les services cités auparavant ne sont que des exemples parmi tant d’autres. Par ailleurs, si vous cherchez à délocaliser un service à Madagascar, vous pouvez adresser votre projet à notre équipe.

Partager cette publication

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on skype
Skype