Types d’externalisation : infogérance, BPO et sous-traitance
Rechercher un article

Quels sont les différents types d’externalisation ?

Aujourd’hui, une entreprise doit savoir innover et adopter des stratégies efficaces pour faire face à la concurrence. En effet, force est de constater que la concurrence sur le marché est rude. De ce fait, pour pouvoir se développer, l’entreprise recourt aux différents types d’externalisation. Il s’agit de l’infogérance, l’externalisation des processus métiers, et la sous-traitance. Tous ces concepts ont des dénominations différentes, mais reviennent à une même idée. Ces stratégies permettent à une entreprise d’externaliser une partie de leurs activités à des prestataires spécialisés.

De nos jours, ce transfert d’activité devient une pratique courante. Et pour cause, l’externalisation constitue une véritable solution pour développer une société. En effet, cette méthode permet avan tout de gagner du temps. Elle permet également d’optimiser les coûts, de rester compétitif et d’améliorer ses performances. La solution d’externalisation offre de nombreux avantages. Cependant, pour réussir ce projet, il faut collaborer avec un partenaire de confiance.

Par ailleurs, pour choisir son prestataire, il faut au préalable connaître la forme d’externalisation qui convient à votre entreprise.

L’infogérance

L’infogérance fait partie des différents types d’externalisation. Il s’agit d’externaliser une partie ou la totalité de la gestion informatique d’une entreprise. Actuellement, de nombreuses sociétés recourent à cette démarche afin d’avoir des personnes plus compétentes à gérer leur Système d’Information (SI). Ainsi, cela leur permettra d’assurer leur évolution dans l’avenir.

Il existe de nombreux types d’infogérances :

  • Globale ou partielle : l’entreprise d’externalisation gère soit une partie ou l’intégralité du système d’information de l’entreprise cliente.
  • Applicative : l’infogérance applicative, c’est assurer le bon fonctionnement et la maintenance des logiciels professionnels et des applications utilisées dans l’entreprise.
  • Infogérance système d’exploitation : le prestataire se charge du maintien des systèmes informatiques (administration des bases de données, gestion des mises à jour des systèmes d’exploitation, etc.)
  • Infogérance d’infrastructure : ce processus concerne l’externalisation de la maintenance du parc informatique et de l’infrastructure du système d’information (gestion de pannes des matériels, administration des serveurs, etc.)

Business Outsourcing Process (BPO)

Le Business Outsourcing Process (BPO) est un terme anglais désignant l’externalisation des processus métiers. Contrairement à une externalisation traditionnelle, il s’agit de confier la gestion d’une fonction complète à une autre entreprise. Ce type d’externalisation concerne : la gestion des appels, les services de ressources humaines, les services de comptabilité, la maintenance de sites etc.

Une entreprise peut recourir au service d’un prestataire localisé dans sa zone géographique (son pays d’origine) ou alors un prestataire étranger. En effet, il existe trois formes d’externalisation des processus métiers dont :

  • L’outsourcing onshore : il s’agit de recourir à un prestataire qui se trouve sur le même territoire que l’entreprise donneuse d’ordre.
  • L’externalisation nearshore : dans ce cas, le prestataire se trouve dans une zone géographique à proximité du pays d’origine de l’entreprise cliente.
  • L’outsourcing offshore : il s’agit de recourir à un prestataire situé dans un pays éloigné comme l’externalisation offshore à Madagascar.

La sous-traitance

L’externalisation et la sous-traitance sont deux concepts voisins. En effet, l’opération reste la même. Elle consiste à confier à une autre entreprise une tâche ou un service. La seule différence est que la sous-traitance est utilisée par les entreprises pour une mission précise et temporaire. Il s’agit donc d’un contrat d’exécution ponctuel. De ce fait, le sous-traitant accomplit sa mission pendant une durée déterminée. Par ailleurs, il reçoit une rémunération selon la période d’exécution des tâches.

Il peut catégoriser la sous-traitance en trois types :

  • La sous-traitance de spécialité : lorsqu’une entreprise n’a pas les moyens techniques ni les compétences pour développer un service ou un produit, il fait appel à un sous-traitant. Ce dernier apporte son savoir-faire et les moyens nécessaires pour réaliser le projet.
  • La sous-traitance de capacité : durant un pic d’activités, l’entreprise peut recourir à un sous-traitant pour faire face à la demande croissante des clients. C’est pourquoi, certaines entreprises optent pour un service client externalisé à Madagascar.
  • La sous-traitance de marché : il s’agit pour un entrepreneur de faire appel à un sous-traitant pour exécuter une partie d’un marché conclu avec un maître d’ouvrage.

 

En résumé, si votre entreprise choisit d’externaliser son service informatique, vous pouvez recourir à une infogérance. Contrairement à une sous-traitance, l’externalisation de processus métiers est encadrée dans un contrat à long terme. Dans tous les cas, vous pouvez faire appel à un prestataire offshore basé à Madagascar.

Partager cette publication

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on skype
Skype