Outsourcing : une pratique différente de l’offshoring
Rechercher un article

Outsourcing vs offshoring

On entend parler de l’outsourcing depuis plusieurs années en entreprise. Pourtant, on le confond souvent avec une autre stratégie : l’offshoring. En effet, ce sont deux notions différentes. Toutefois, le concept reste le même. Il s’agit de transférer en externe une activité qui était jusqu’à présent assurée en interne. D’un côté, l’outsourcing permet de bénéficier d’une prestation sans avoir à embaucher ni à payer d’autres charges supplémentaires. D’un autre côté, l’offshoring consiste à assurer la rentabilité d’une activité sur le long terme en constituant une nouvelle structure à l’étranger.

Dans certains pays comme Madagascar, les activités d’offshoring contribuent au développement du secteur économique. C’est pourquoi, cette grande île de l’Océan Indien est considérée comme une plateforme idéale pour les « call center », activité offshoring par excellence. Grâce à la mise en place de ces structures, les entreprises occidentales peuvent externaliser à moindre coût leurs campagnes d’appels entrants et sortants.

De ce fait, qu’est ce qui différencie l’outsourcing de l’offshoring ? Pour mieux comprendre, une définition de ces concepts s’impose.

Outsourcing : définitions

L’outsourcing ou externalisation de services en français est un procédé par lequel une entreprise transfère un travail à une tierce entreprise. Par conséquent, dans ce processus, deux acteurs entrent en jeu : le prestataire et le client. Le prestataire exécute la mission sur la base d’un cahier des charges. Ce document est établi par le donneur d’ordre. Celui-ci peut confier une partie ou la totalité d’un projet à une société extérieure, experte dans un domaine précis.

L’externalisation est une manière de se libérer du temps pour se consacrer à des activités plus importantes. En effet, une société confie généralement un travail secondaire ou à faible valeur ajoutée. L’entreprise maintient en interne la gestion de son activité principale. Aujourd’hui, l’outsourcing touche plusieurs secteurs. Par exemple, une société peut externaliser la gestion de son service client, son secrétariat, son service informatique ou encore sa gestion des ressources humaines.

illustration-société offshore-outsourcing-activsolutions

Offshoring : explications

L’offshoring est un phénomène naissant de la délocalisation de services. Contrairement à l’outsourcing, l’entreprise décide de transférer complètement son  « core business » vers un pays étranger. L’objectif est de bénéficier d’une compétence plus pointue ou de créer une société dans un pays où le coût d’exploitation est largement inférieur à son pays de résidence. Auparavant, on délocalisait uniquement la production de biens. Aujourd’hui, l’offshoring touche d’autres services.

Il s’agit des services informatiques, les processus métiers, les activités commerciales, le service client, etc. Dans ce cas, la réussite d’une délocalisation dépend de trois critères. Il s’agit des ressources humaines, de la qualité des infrastructures technologiques et de la connexion internet. Par ailleurs, les activités de centres d’appels font souvent l’objet d’une délocalisation. Un call center à Madagascar peut ainsi bénéficier d’une main d’œuvre peu coûteuse, mais de qualité.

Et l’outsourcing offshore ?

Il existe plusieurs types d’outsourcing. Cela dépend du lieu d’implantation du prestataire de services. En effet, lorsqu’une entreprise choisit d’externaliser au sein de son pays, sa ville ou sa région, on considère ce processus comme une externalisation onshore. Puis, en faisant appel à un prestataire d’un pays voisin, l’entreprise pratique l’externalisation nearshore. Enfin, on parle d’outsourcing offshore, lorsque le prestataire exécute sa mission à des milliers de kilomètres du donneur d’ordre.

Cette dernière pratique est très appréciée par les entreprises. Et pour cause, dans les pays développés, le personnel est coûteux. D’autant plus que le produit est cher. Par ailleurs, pour jouir d’une main d’œuvre abordable et d’un équipement prêt à l’emploi, la solution est de faire appel à un prestataire offshore. Pour obtenir la même qualité de service, une entreprise française choisit une destination francophone. Ce qui explique l’engouement de l’externalisation de services à Madagascar.

Bref, l’externalisation de services est un réel levier de compétitivité. Les entreprises l’ont comprise et n’hésitent plus à le pratiquer sans modération.

Évaluer ce post

Partager cette publication

Facebook
Twitter
LinkedIn
Skype

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.